Le château Julian

Le château Julian

Le Château Julian

L’espace Julian où sont rassemblées la salle polyvalente et plusieurs salles pour les associations est un bâtiment très ancien, il fut construit avant Napoléon 1er, mais à cette époque c’était « une longue bâtisse qui correspondait à la partie la plus ancienne de la vaste habitation qu’on désigne maintenant sous le nom de château Julian« , au milieu d’un domaine agricole de 7 hectares. Dans une partie Nord à droite de la bibliothèque il y avait eu une magnanerie.

Cette bâtisse fut un moment la propriété du Comte Jullien. Plus tard elle fut acquise par un juge du tribunal d’Orange. Rodolphe Julian l’acheta, à M. Gauthier, à la fin des années 1890. A son décès elle fut léguée à ses neveux.

En 1907, la veuve du peintre Rodolphe Julian qui héritait de l’Académie, voulut aussi posséder une résidence dans le village où elle avait souvent séjourné avec son époux. Elle racheta cette grande propriété au centre de Lapalud à ses neveux et la transforma pour y recevoir sa famille. On l’appelait le «Mas» Julian. Il avait l’aspect actuel avec ses tourelles. Sur la façade du château elle a fait graver les chiffres de Rodolphe Julian. Dans la salle du billard (à l’emplacement de la scène de la salle polyvalente) Mme Julian a placé le tableau de Julian qui représentait Mme Bovary dans la forêt normande. Sa salle à manger était la salle de réunion actuelle, sa chambre donnant sur un balcon ( celui de l’école de musique) Dans l’autre aile du château (la salle des anciens) elle avait installé un atelier où elle travaillait quand elle était à Lapalud.

Les terrassiers en creusant les fondations de la future salle de l’’aile droite mirent à jour le squelette d’une femme qui avait été enterrée là, dans la chaux vive. Une enquête fut entreprise qui ne donna rien : ses pauvres restes furent transférés au cimetière. Une fois terminé, Mme Julian accueille sa famille :sa soeur, son beau-frère, son neveu et sa nièce (André Corthis ). Elle met à la disposition de celle-ci, une pièce isolée au second étage : elle y écrira une partie de son oeuvre.

Mme Julian a légué le « Château Julian » à ses neveux. Après sa mort en 1924, leurs visites à Lapalud s’espacèrent et finirent par cesser. Le château, peu à peu abandonné, fut occupé par Allemands pendant la guerre. Il subit de graves déprédations. Retenus à Paris par leurs activités, les propriétaires l’ont vendu à la Municipalité dont M. Morel était le maire vers 1955. Elle a utilisé une partie des terrains acquis pour agrandir l’école et construire des HLM .


Lors de sa première mandature, en 1981, une salle polyvalente fut rajoutée sur la partie droite, les salles ont été rénovées et prêtées aux associations. Puis une cuisine et un local pour les boules furent aménagés dans son aile droite.


Désormais, le Château est rénové il constitue un magnifique centre de culture et de loisirs.